Le Mémorial de Tchang Kaï-chek à Taipei. Ou : «Que faire de Tchang Kaï-chek ? »

L’omniprésence du généralissime Tchang Kaï-chek dans l’histoire de Taïwan, le culte dont il a été l’objet de son vivant1, les lieux de mémoire où il apparaît, ne pouvaient manquer d’être interrogés, parfois violemment, dans les débats sur l’écriture de l’histoire de la « période autoritaire » (1945-1987) 2 : massacres du 2-28, Terreur blanche, manuels d’histoire, nouveaux musées,Lire la suite « Le Mémorial de Tchang Kaï-chek à Taipei. Ou : «Que faire de Tchang Kaï-chek ? » »