CHEN Yi (陳 儀 , 1883-1950), gouverneur Kuomintang de Taïwan (1945-1947)


En 1945, après la défaite japonaise, le général Douglas MacArthur transfert de fait la souveraineté sur Taïwan au gouvernement nationaliste chinois de Nankin, dirigé par Tchang Kaï-chek. Celui-ci envoie à Taipei le général CHEN Yi (1883-1950) qui, avec les autres délégués alliés, signe le 25 octobre 1945 l’acte de reddition du général japonais Ando Rikichi, gouverneur-général de Taïwan. Tchang Kaï-chek installe CHEN Yi ( 陳儀) comme gouverneur de Taïwan, avec des pouvoirs équivalents à ceux de son prédécesseur japonais, et pour mission d’imposer sur l’île le pouvoir du parti nationaliste chinois, le Kuomintang (中國國民黨, fondé en 1912). Il avait été formé au début du siècle dans des académies militaires japonaises, et est parfait nippophone. En visite officielle en 1935 sur l’île, à l’occasion de l’Exposition coloniale impériale du 40e anniversaire, il exprime publiquement son admiration pour les réussites de la colonisation.

Les élites locales taïwanaises, qui envisageaient pour certaines un gouvernement autonome, sont très vite décimées par CHEN Yi : «Les Chinois du Continentaux sont suffisamment avancés pour apprécier les privilèges d’un gouvernement constitutionnel, mais après une si longue période de gouvernement despotique des Japonais, les Formosans sont politiquement retardés et ne sont pas capable de s’autogouverner intelligemment.» (19471) . La population locale, largement nippophone, d’une île sortie presque intacte de la guerre, avec un niveau de développement appréciable, est considérée avec méfiance par un nouveau pouvoir aussi répressif que corrompu : «Il a fallu 51 ans aux Japs [sic] pour dominer cette île. J’espère réussir à rééduquer le peuple en cinq ans pour qu’il devienne heureux sous l’administration chinoise.» (19472). Le gouverneur s’emploie à déménager sur le continent les installations industrielles et des infrastructures de transport édifiées par les Japonais, et l’essentiel des ressources produites sur l’île – à l’image de la politique de Moscou dans la zone d’occupation soviétique en Allemagne. Il en découle hyperinflation, chômage, pénuries alimentaires, marché noir ; effondrement du système de santé publique, alors que la peste bubonique et le choléra, arrivés du continent, se répandent. La corruption et la criminalité explosent. Les populations locales ont le sentiment d’être traitées comme des étrangers et des traîtres par une armée d’occupation. Un incident ponctuel le 28 février 1947 entraîne un soulèvement général dans l’île contre le nouveau pouvoir et son nouveau « gouverneur-général  3», CHEN Yi. Celui-ci temporise, fait semblant d’envisager des concessions, mais appelle en urgence des troupes du continent. Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont victimes de la sanglante répression qui s’ensuit.

CHEN Yi est renvoyé sur le continent en juin 1948, en sanction de ses responsabilités dans le soulèvement de 1947. Il sera exécuté à Taipei en 1950 pour avoir pris des contacts secrets avec le Parti communiste chinois à la veille de l’effondrement du régime nationaliste. Lors de la démocratisation, et dans les longs et violents débats sur les événements du 2-28 1947, les nationalistes conservateurs essaient de faire peser la totale responsabilités des massacres sur le seul CHEN Yi, pour préserver l’autorité et le prestige de la figure de Tchang Kaï-chek.


NOTES

1 BOORMAN Howard L., Biographical Dictionary of Republican China, vol. II, New York, Columbia University Press, 1968, p. 253.

2 « China: Snow Red & Moon Angel », Time. April 7, 1947, en ligne : https://web.archive.org/web/20050116093406/http://228.lomaji.com/news/040747b.html ; & LAI Tse-han,HAWLEY Ramon, A Tragic Beginning: The Taiwan Uprising of February 28, 1947, Stanford, Stanford University Press, 1991, p.78.

3 L’appellation, qui reprend celle du gouverneur-général japonais, est clairement péjorative : elle sous-entend une colonisation de Taïwan par le Kuomintang continental succédant à la colonisation japonaise.


Exécutions de rue à Taipei, mars 1947


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :